E-commerce, Confinement, Virus : est-ce le bon moment de me lancer ?

Coronavirus, confinement et commerce en ligne : bonne opportunité ou mauvaise idée ?

Notre société comme nous la connaissons n’était pas préparée à vivre un tel événement. C’est la raison pour laquelle cet épisode de confinement dû au coronavirus Covid-19 nous fait si peur. Pourtant, cela laisse entrevoir un changement en profondeur dans nos habitudes de consommation. Alors, on peut légitimement se poser la question : e-commerce, confinement et coronavirus : est-ce le bon moment pour se lancer ? Les premières influences se font déjà ressentir et on peut commencer à voir les prémices de ces transformations. Se feront-elles avec intensité, ou cela restera-t-il marginal après cette épidémie ? Difficile de le prédire. Toutefois, essayons d’analyser la situation.

L’état des lieux de cette situation inédite

À moins de vivre coupé du monde au fond d’une grotte, vous n’avez pas pu ignorer le confinement actuel dû au coronavirus. Cette situation anxiogène a déjà créé des mutations dans la façon de consommer de beaucoup de personnes.

Cette étrange période que nous sommes en train de traverser, est partie d’une dramatique épidémie appelé COVID-19. Le discours de notre président n’a fait qu’accroître ce sentiment oppressant, comme une épée de Damoclès au dessus de nos têtes, avec ses “nous sommes en guerre !”.

Toutefois, quand on y regarde de plus près, on peut s’apercevoir qu’il n’y a pas que des aspects négatifs dans cet emprisonnement doré. Les messages que l’on peut voir apparaître montrent d’autres images que celles sombres, de cette pandémie. Il y a en parallèle à ce drame des évidentes apparences positives. Cela paraît même surréaliste tellement le phénomène s’amplifie. Le coronavirus a agi comme une sorte de rappel à la réalité, dans une société au bord du burn-out

Comment les Français consomment-ils aujourd’hui avec le confinement ?

Beaucoup de magasins sont aujourd’hui fermés, confinement oblige. Mais la consommation continue malgré tout. Comment ? Par Internet bien sûr. En tout cas, pour ce qui n’est pas de premières nécessités. D’ailleurs, même pour les achats de ces dernières, beaucoup font leurs courses en commandant en ligne, via les “drives” des centres commerciaux qui en sont équipés.

C’est dans cette étrange ambiance dans laquelle nous évoluons actuellement, que nous sommes renvoyé à cette nouvelle façon de consommer. Et à qui profite ces dépenses ? Aux commerces en ligne, aux e-boutiques. À tous les commerces de proximités qui ont fait leur site web et qui vendent leurs produits par ce canal de diffusion. 

Comment cela se fait-il ? Comme nous le disions, beaucoup de commerces, de magasins et boutiques ont été obligés de fermer pour un temps indéterminé. Cependant, les clients vont quand même continuer à consommer. Quitte à changer leur mode opératoire. Les gens vont se limiter quelque peu, certes. Néanmoins, ils sont chez eux et ils ont du temps pour faire des recherches. Acheter sur le web devient presque un passe-temps pour certains, dans cet isolement au monde consumériste.

Pour certaines personnes, ce sera leur première fois. Pour les habitués des achats en ligne, ils accentueront cette tendance. 

Comment vous pouvez contribuer à relancer l’économie française, malgré le coronavirus ?

Cela fait quelque temps que vous hésitez à franchir le pas. Ouvrir votre e-commerce pour vendre vos produits en ligne, vous l’envisagez depuis un certain temps. Que vous ayez ou non un commerce physique. Alors, plus que jamais, vous avez des doutes avec cette crise que nous traversons. Et c’est bien naturel.

Pourtant, il n’a jamais été aussi opportun de le créer. Nous sommes en train de vivre une époque charnière en termes de mode de consommation. Et dans ces moments de grandes hésitations, se placer en bonne position pour être visible reste une excellente idée. De plus, la France et notre économie ont besoin d’entrepreneurs qui vont contribuer à redresser la situation de notre pays. 

Cela dit, il y a deux phénomènes qui vont se produire.

Le premier phénomène

La fermeture provisoire de beaucoup de magasins a accéléré cette tendance d’achat en ligne. En effet, les boutiques en ligne ne sont pas fermées et les livraisons fonctionnent toujours. Le confinement risque de durer encore entre deux à quatre semaines, au moins. Donc, ce mode d’achat va s’intensifier.

Si vous avez un commerce physique, vous savez que la reprise à la réouverture risque d’être très délicate. Pour deux raisons : 

  • vous n’avez pas eu d’entré d’argent dans vos caisses depuis plusieurs semaines ;
  • vous ne savez pas si les gens vont continuer à acheter en ligne ou s’ils vont reprendre les mêmes habitudes qu’auparavant.

Vous avez donc toutes les raisons de prendre la bonne décision maintenant. Les enjeux sont nombreux. Par contre, les sommes à engager pour ouvrir un site en ligne ne vont pas vous ruiner. 

Le second phénomène 

Il y a également une autre raison de penser que les gens vont continuer à acheter en ligne. Le coronavirus ne va pas disparaître du jour au lendemain. Selon les chercheurs, un vaccin sera trouvé sous peu. D’ailleurs, plusieurs laboratoires travaillent déjà sur le développement de ce dernier. Cependant, une fois que le vaccin sera élaboré, il faudra encore compter plusieurs mois d’essais cliniques pour prouver son efficacité. Donc, aux termes du confinement, les gens ne vont peut-être pas se précipiter dans les magasins. Et ceci, tant qu’il y aura un risque d’infection.

Pourquoi est-ce important de regarder au-delà des événements actuels ?

Dans la situation actuelle, on a deux choix. Soit on regarde ce qui se passe là, tout de suite, et on risque vraiment de prendre peur. Soit on essaie d’avoir une vision à long terme en partant des événements factuels et prévisionnels. Une perception à long terme à dix, vingt ou trente ans, peu importe… Néanmoins, à long terme. 

C’est ce que les entrepreneurs font pour toutes créations, non ? 

Dans une crise majeure, les boîtes les moins robustes périclitent. Pourquoi ? Souvent à cause d’un aveuglement. D’un point de vue neutre et en mettant l’émotionnel de côté, c’est finalement une sélection naturelle. Les sociétés les plus fragiles disparaissent pour laisser la place aux entreprises les plus fortes et aux innovations.

Face à ce qui nous attend, certains voient tout en noir et d’autres perçoivent des opportunités. Il ne s’agit pas non plus de se réjouir de ce qui se passe, mais de saisir que ces profonds changements peuvent et vont générer de nouvelles possibilités

Alors, quelle est notre vision sur les commerces en ligne ?

Selon notre propre vision, c’est souvent durant les plus grosses crises que se trouvent les plus belles opportunités. Ce confinement est déjà le début de cette période de grands chamboulements. Elle va engendrer certainement d’autres changements majeurs dans l’avenir. Il est donc nécessaire de s’arrêter et de prendre le temps de la réflexion. C’est ce que nous permet justement cet isolement. C’est ce qui a légitimé notre réponse affirmative. C’est cette perception que nous avons, celle d’être dans le bon timing pour ouvrir une boutique en ligne.

Il n’existe pas de création d’entreprise sans une prise de risque. Elle peut être plus ou moins contrôlée. Mais il n’y a pas de science exacte en la matière. Et c’est finalement ce qui fait toute la beauté et la richesse de toute réalisation d’un rêve. 

Créer une boutique en ligne demeure accessible à beaucoup de monde. L’investissement financier reste modeste si on le compare à un commerce physique. Cependant, cela représente beaucoup de travail de réflexion, de stratégie et un mindset (mental) de gagnant.

Toutefois, ce qui peut grandement simplifier la création de votre future e-commerce, c’est nos services d’Ysyone. Notre équipe est là pour vous accompagner dans cette nouvelle entreprise et vous aider dans toutes les étapes nécessaires au bon fonctionnement de votre boutique en ligne, selon vos spécificités et vos besoins. 

Lorsque nous évoquons les belles opportunités, nous pensons à celles qui respectent une certaine éthique. D’ailleurs, nous ne travaillons qu’avec des entrepreneurs qui ont les mêmes valeurs morales et éthiques que celles que nous prônons !

Et vous, quelle est votre vision à ce jour ? Comment pensez-vous que tout cela va évoluer ?

Vous pouvez nous laisser vos commentaires et nous nous ferons un plaisir d’y répondre.

Laisser un commentaire